Histoire de genre

	Des faits inadmissibles 
	En France, une femme meurt tous les 2 jours et demi sous les coups de son conjoint, aux Etats-Unis, une femme est battue par son partenaire toutes les 15 secondes,  en Afrique du Sud, une femme est violée toutes les 23 secondes, au Bangladesh, près de la moitié des femmes ont subi [...]

Des faits inadmissibles

En France, une femme meurt tous les 2 jours et demi sous les coups de son conjoint, aux Etats-Unis, une femme est battue par son partenaire toutes les 15 secondes,  en Afrique du Sud, une femme est violée toutes les 23 secondes, au Bangladesh, près de la moitié des femmes ont subi des abus physiques de la part de leur conjoint.

Les violences faites aux femmes sont exercées dans tous les domaines de la vie : travail, couple, famille, école, rue, milieu hospitalier, transports et prennent diverses formes, psychologiques, économiques, administratives, verbales, sexistes, sexuelle ou morale.

Dans ses orientations 2018/2021 le Conseil d’Administration de la CCAS affirme avec force la volonté de faire bouger les pratiques pour atteindre une égalité effective des droits entre les femmes et les hommes pour combattre le sexisme et les violences faites aux femmes.

Le 25 Novembre

Journée Internationale pour l’Elimination de la Violence contre les Femmes.

L’origine remonte à 1960, en  République Dominicaine, où les sœurs Mirabal furent assassinées pour avoir milité pour leurs droits.

Des décennies plus tard, l’événement ne parvient toujours pas à capter l’attention.

Pourtant, les faits sont là, bien réels et concernent des millions de femmes.

Associations féministes, organisations humanitaires, syndicales et politiques ont uni leurs forces pour que cette date attire l’attention de l’opinion publique sur les violences à l’encontre des femmes.